Banniére Société Varoise de Chauffage et Climatisation

Plancher Chauffant à Eau

Le Principe du Plancher Chauffant à Eau

Le principe est simple. Des tuyaux de chauffage sont posés sur un isolant installé sur une dalle en béton. Une chape recouvre les tubes de chauffage et diffuse la chaleur dans toutes les pieces équipées.
Grâce à cette chape, la surface du sol reste plane et un revêtement (carrelage, lino, parquet…) peut y être posé.
L'installation de ce chauffage est réalisée selon les standards du chauffage basse température (40°C maximum). Il permet d'avoir un meilleur confort thermique par rapport aux radiateurs.
Il peut être alimenté par :

  • une chaudière basse température
  • une chaudière à condensation
  • une pompe à chaleur
  • des capteurs solaires thermiques

Précaution d'Installation d'un Plancher Chauffant à Eau

Les tuyaux d'un plancher chauffant ne doivent jamais se chevaucher. Les tubes seront plus ou moins espacés selon la puissance voulue. Ainsi, le réseau de tube sera plus ou moins compact suivant les piéces à chauffer. De nos jours, on utilise de plus en plus de tubes en PER (polyéthylène réticulé). Il est plus souple et moins cher que le cuivre. Il est également plus facile à mettre en place puisqu'il n'y a aucune soudure à faire.

Avantages d'un Plancher Chauffant à Eau

Le premier avantage du plancher chauffant est qu'il assure une chaleur homogène dans toutes les pièces, du sol au plafond. Les fabricants ont aujourd'hui amélioré la qualité des planchers chauffants. La température au sol n'excède pas les 28°C. Elle est donc inférieure à la température épidermique pédestre et ne cause plus de problèmes de circulation sanguine (sensation de marcher sur des sol brulants, jambes lourdes, etc.)
Le deuxieme avantage du plancher chauffant est qu'il est économe en energie (chauffage basse température). L'ensemble du système tourne avec un liquide de chauffage à 40°C maximum au lieu des 50 à 70°C pour des radiateurs.

Inconvénients d'un Plancher Chauffant à Eau

L'installation d'un chauffage au sol s'avére plus onéreux.
Un système basse température chauffe plus progressivement. Il faut compter une demie journée de chauffe pour obtenir la température désirée.
Dans le cas où vous avez besoin de chauffer rapidement (maison secondaire par exemple), vous pouvez compléter votre installation par des radiateurs fixes.
La conséquence de l'inertie thermique de ce systéme est que la régulation de la température ambiante s'avére plus difficie. En effet, elle créée un décalage entre les apports qu'il peut y avoir dans la maison (ensoleillement) et la baisse réelle de la température au sol. C'est pourquoi il n'est pas recommandé d'installer un plancher chauffant dans une habitation très isolée et/ou trés exposée au sud, avec de nombreuses baies vitrées. En effet, les apports solaires peuvent s'additionner à la chaleur du plancher chauffant, et déclencher une surchauffe des piéces concernées.